eurockéennes de belfort

Eurockéennes de Belfort

1

PRÉSENTATION

Eurockéennes de Belfort, manifestation annuelle de musique rock se déroulant chaque été en Franche-Comté, l’un des plus importants regroupements de ce type en France.

2

HISTOIRE DES EUROCKÉENNES : UNE MANIFESTATION RAPIDEMENT DEVENUE MAJEURE

La première édition du festival, en 1989, est organisée de façon presque artisanale, mais accueille déjà environ 10 000 spectateurs. L’année suivante, celui-ci prend le nom d’Eurockéennes de Belfort ; ce qui avait été imaginé à l’origine comme une grande fête pour la jeunesse prend alors une tout autre dimension : le festival se lance dans une programmation internationale. Il a fallu moins de dix ans aux « Eurockéennes » pour devenir une manifestation européenne majeure ; chaque année, ce « Woodstock français » (voir festival de Woodstock) est en effet l’un des lieux à ne pas manquer par ceux qui veulent voir et écouter les meilleurs groupes rock du moment.

3

LE FONCTIONNEMENT DU FESTIVAL

Pendant le premier week-end de juillet, près de 90 000 festivaliers peuvent entendre une trentaine de groupes sur trois jours. Trois scènes sont réparties sur un site en plein air au milieu d’un lac, dans un cadre enchanteur entouré par les étangs et les forêts de la presqu’île du Malsaucy. Avec une quinzaine de concerts par jour, une programmation en rotation permanente dès le milieu de l’après-midi, la Tente, le Chapiteau et la Grande Scène se partagent respectivement découvertes, sensations du moment, figures mythiques ou encore artistes « déifiés » par la foule en l’espace de quelques mois.

4

LA PROGRAMMATION DES EUROCKÉENNES : ENTRE VALEURS SÛRES ET TENDANCES ACTUELLES

Tout en conservant une programmation majoritairement rock et pop — Noir Désir, les Rita Mitsouko, Renaud, The Cure, Nina Hagen, Björk, Eurythmics —, les Eurockéennes se sont adaptées aux nouveaux courants musicaux, notamment la techno — Laurent Garnier, Chemical Brothers —, le raï — Khaled, Cheb Mami, Faudel, l’Orchestre national de Barbès —, le rap — NTM, IAM, Massilia Sound System, Public Enemy — et autres styles alternatifs, jusqu’à introduire dernièrement « un Point final électronique » pour clôturer les deux dernières soirées.

Les trois scènes du festival ont également accueilli des vedettes internationales comme James Brown et son saxophoniste Maceo Parker, Elvis Costello, Lou Reed, Iggy Pop, ZZ Top, Jimmy Page et Robert Plant (respectivement guitariste et chanteur de Led Zeppelin).

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s